Brevets : Huawei rclame plus d'un milliard de dollars Verizon, gant des tlcoms US






Veja / Shutterstock.com


Le fabricant chinois met la pression sur l'oprateur amricain, ce qui ne devrait pas forcment apaiser les relations entre Pkin et Washington.

Le groupe Huawei rclame la somme rondelette d'1 milliard de dollars Verizon Communications au titre de redevances portant plus de 230 brevets de la firme de Shenzhen, rapporte le Wall Street Journal. Les tensions entre la Chine et les tats-Unis, sur fond de guerre commerciale, nourrissent sans doute en grande partie la colre de Huawei.

Huawei veut faire payer Verizon pour avoir utilis ses brevets via des entreprises tierces


Au mois de fvrier, un responsable de la proprit intellectuelle de la socit chinoise avait enjoint Verizon rgler la facture de faon rsoudre la question des licences . Les brevets en question engloberaient du matriel de rseau, des technologies lies aux objets connects, mais aussi des infrastructures filaires.

Les deux gants ont pu changer New-York, la semaine dernire, afin de dterminer si l'un des deux plus gros oprateurs de tlcommunications amricains utilisait des matriels tiers pouvant entrer en confrontation avec des brevets de Huawei et constituer une infraction. En d'autres termes, l'entreprise chinoise veut savoir si Verizon a utilis du matriel provenant d'autres socits qui s'appuieraient elles-mmes sur des brevets Huawei. Rien n'a rellement filtr de cet entretien.

Une nouvelle consquence au placement sur liste noire de Huawei


Ces questions dpassent Verizon , a tout de mme dclar un porte-parole de l'entreprise amricaine. Compte tenu du contexte gopolitique, tout problme avec Huawei affectera l'ensemble de notre secteur et fera natre des proccupations la fois nationales et internationales . Cela pourrait sous-entendre que Verizon ne souhaite pas que le gant chinois soit un obstacle.

Depuis son placement sur liste noire aprs des soupons d'espionnage pour le compte de Pkin, Huawei est bouscul dans tous les sens, avec sa branche d'quipementier comme principale cible. Les tats-Unis ne souhaitent pas que la socit quipe ses administrations fdrales ni les principales nations du monde de ses infrastructures 5G.

sc:CLUBIC